Sites à visiter aux alentours

Sites à visiter aux alentours 2016-12-12T10:41:46+00:00
saint-jean du gard

La Grotte de Trabuc – Mialet

Cette grotte est connue depuis l’antiquité, mais réellement utilisée à partir de la fin du XVIIe siècle.

En effet, lors de la Guerre des Cévennes, les Camisards avaient pour habitude de trouver refuge dans les grottes de la région. Celle-ci puise d’ailleurs l’origine de son nom dans l’arme favorite des Camisards, le tromblon, « Trabuc » en occitan. Les premières explorations réelles de la grotte remontent à 1823, et les premiers spéléologues professionnels la cartographie à partir de 1899. Depuis, des visites touristiques sont organisées.

Cette grotte est célèbre pour une particularité géologique unique au monde : les « cent mille soldats ». Il s’agit d’un ensemble de plusieurs milliers de petites concrétions, semblables à des stalagmites. Les scientifiques sont sceptiques quant à leur formation : en effet, il n’y a pas d’eau tombant de la voûte à cet endroit de la grotte, rendant impossible la création de stalagmites. Certains biologistes avancent une théorie faisant appel à des bactéries ou des champignons ; cependant, aucune présence anormale au niveau bactériologique n’a été relevée à cet endroit de la grotte.

Le Musée du Désert – Mas-Soubeyran

Le Musée du Désert est situé au Mas Soubeyran, près de Mialet.

Il retrace l’histoire du protestantisme français et cévenol en particulier. Son nom fait référence au Désert, terme appliqué à la période durant laquelle le protestantisme était illégal en France, c’est-à-dire entre la révocation de l’Édit de Nantes en 1685 et la Révolution de 1789, qui permit aux protestants de recouvrer leur liberté de culte, après que l’Edit de Tolérance de 1787 leur ait rendu un état-civil.

Le musée est établi dans la maison natale de Pierre Laporte, un des grands chefs camisards des Cévennes.

Chaque année, le premier dimanche de septembre, des milliers de protestants (15 à 20 000 selon les années), venus non seulement des Cévennes et du Languedoc, mais de toutes les régions de France et des pays du Refuge (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Angleterre, Danemark, Irlande, États-Unis, Afrique du Sud), se rassemblent sur le site du Mas Soubeyran lors de l’Assemblée du Désert.

Le Train à Vapeur des Cévennes

Le train à vapeur des Cévennes est un train touristique qui circule entre Anduze et Saint-Jean-du-Gard, dans les Cévennes.

Ce train touristique dessert trois gares : Anduze, Saint-Jean-du-Gard, et la Bambouseraie de Prafrance. Le trajet permet d’admirer la réunion des trois Gardons, d’observer un vieux moulin, tout cela dans l’ambiance végétale cévenole. Le train croise également des troupeaux de chèvres, qui sont à l’origine du fameux pélardon local.

La ligne de chemin de fer a été inaugurée en 1909. Elle a été exploitée en trafic voyageurs et marchandises notamment pour les soieries du Gard. La guerre 1939-1945 provoque la diminution du trafic voyageurs et cette activité cesse en 1940. Les années 1950 voient un retour du fret, pour le train vapeur, avec un trafic dû à l’exploitation du bois, mais l’activité décline et la SNCF interrompt l’exploitation de la ligne en 1971.

Grâce à des passionnés qui la réhabilitent 15 ans plus tard, la ligne fait désormais le bonheur de petits et grands grâce au Train à Vapeur des Cévennes.

Le Jardin Arboretum de Bonsaï

Le Jardin Arboretum de Bonsaï est situé après le pont des Abarines, vers Mialet.

Unique en Europe, le Jardin Arboretum de Bonsaï  et la Bergerie des animaux miniatures vous propose de découvrir les arts de la nature du Japon et la gentillesse de nos animaux miniatures (ânes, chevaux, mules, chèvres, moutons, lapins, poules d’ornement,cochons, zébus,vaches, alpagas,etc.)

Dans les Cévennes gardoises, sur un terrain en terrasses arborées, sous l’ombre fraîche de pins et de chênes verts centenaires, vous pourrez admirer une collection exceptionnelle de 90 bonsaï d’extérieur, constituée d’espèces autochtones (28 espèces- conifères et feuillus), fruit de 25 ans de travail, d’expérience et d’amour des arbres. Vous y découvrirez, entre autres, l’une des plus importantes collections d’Europe de pins et d’ifs de montagne plus que centenaires.

La Bambouseraie – Prafrance

La bambouseraie en Cévennes (connue aussi sous le nom Bambouseraie d’Anduze) est un jardin exotique situé à Générargues.

Unique en Europe par ses dimensions, le parc de la bambouseraie en Cévennes couvre une superficie de 15 hectares.

La Bambouseraie fut créée en 1856 par Eugène Mazel, un cévenol passionné de botanique. Jeune orphelin, il est confié à son oncle maternel, un riche armateur marseillais. À la mort de celui-ci, il hérite d’une fortune qu’il met au service de sa passion pour l’horticulture et les sciences naturelles. En 1855, il débute l’aménagement du domaine de Prafrance à Générargues et construit les canaux d’irrigation essentiels à la croissance des végétaux. En 1856, il réalise ses premières plantations de bambous Phyllostachys Mitis, Phyllostachys viridiglaucescens et Phyllostachys edulis, et essaie d’acclimater des espèces exotiques en provenance du Japon, d’Amérique du Nord et de la région himalayenne.

Depuis la Bambouseraie s’est étoffée, et est depuis longtemps réputée dans l’Europe entière.