michel-ruas
Pour notre commune, 2016 devrait être l’année de démarrage de grands chantiers. Parmi ces chantiers, trois opérations urgentes, non intégrées dans notre programme initial, devront être réalisées afin que notre village ne soit pas définitivement sinistré.
Tout d’abord, les travaux de réhabilitation du réseau d’eau potable débuteront dès l’accord des subventions qui devraient être votées en juin 2016. La 1ère tranche de cette opération sera réalisée au quartier de «La Vigère» pour un montant estimé à 1,5 million d’euros.
Autre chantier urgent, la réfection de la toiture du Temple. Grâce à de nombreux donateurs, que je tiens à remercier vivement puisque nous avons perçu à ce jour plus de 50000 euros de dons, nous allons rapidement lancer ces travaux.
Parallèlement, nous réaliserons les travaux de remise en état des chemins communaux détériorés par les orages de 2015.
Nous allons également démarrer la remise aux normes de l’Espace PAULHAN, avec renforcement de la dalle, installation d’un nouvel ascenseur et réfection de l’électricité.
Enfin, nous lancerons la 1èretranche de travaux d’accessibilité des bâtiments communaux ainsi que beaucoup d’autres travaux de moindre importance mais indispensables au maintien de notre patrimoine.
Mon principal travail va être maintenant de réussir à convaincre les banques de bien vouloir nous accompagner dans tous ces projets en mettant en avant la gestion rigoureuse dont nous avons fait preuve depuis le début de notre mandat, gestion qui nous a permis de sortir rapidement de la période de surveillance imposée par les services de l’Etat.
Voilà donc une année 2016 qui s’annonce pleine de travail pour nos élus mais aussi pleine de promesses pour notre avenir.
Et puis, cerise sur le gâteau, le Musée des Vallées Cévenoles, dont le financement est porté par Alès Agglomération, devrait ouvrir fin 2016.
Nous voilà maintenant en phase active.
Ces travaux vont toutefois vous apporter de nombreux désagréments pendant la période de réalisation qui semble toujours trop longue. Merci d’être patients et conciliants avec nos entreprises et les élus en charge de leur suivi qui feront le maximum pour vous satisfaire.
Michel RUAS